Ce refrain ou proverbe nous le trouvons dans l’évangile selon Luc 6 : 41-42 :

« Pourquoi vois-tu la paille qui est dans l’oeil de ton frère, et n’aperçois-tu pas la poutre qui est dans ton oeil ? Ou comment peux-tu dire à ton frère : Frère, laisse-moi ôter la paille qui est dans ton oeil, toi qui ne vois pas la poutre qui est dans le tien ? Hypocrite, ôte premièrement la poutre de ton oeil, et alors tu verras comment ôter la paille qui est dans l’oeil de ton frère. »

Généralement, nous utilisons ce verset pour dire aux autres que la critique ne va pas. On ne convient pas de souligner ou mettre en évidence les défauts des autres. C’est vrai. Mais le problème est-ce qu’on ne parle pas avec la personne concernée. Dans ce texte, Jésus nous dit ce que nous ne devons pas faire. Mais la Bible nous dit dans autres lieux que nous devons faire.

Qu’est-ce qu’il a à faire

Foto: (cc) Flickr/ Salvatore Iovene.
Foto: (cc) Flickr/ Salvatore Iovene.

Dans les Proverbes 17 : 9 nous lisons une idée intéressante : « Celui qui couvre une faute cherche l’amour, Et celui qui la rappelle dans ses discours divise les amis. » Ceci est l’autre côté de la pièce. Il n’est pas question de consentir le péché des autres. Jésus n’a jamais comporté comme ça. Dans Mathieu 18 : 15 et suivants nous trouvons la solution. Le péché des autres et de soi-même, il doit être discuté en privé avec les personnes concernées. Et il doit rester dans le secret. S’il affecte autres personnes, il est nécessaire de remédier la situation, mais pas la publier. Voilà ce que signifie le texte de Proverbes.

Ce que nous ne devons pas faire est faire sortir la palle de l’oeil de quelqu’un en publique. Peut-être que quelqu’un pourrait faire sortir une poutre de nos yeux.

La Bible nous recommande de parler bien des autres. Il est beaucoup plus facile critiquer plutôt que vanter. Nous nous souvenons facilement les mots où Jésus condamnait le péché, mais on oublie que Jésus n’a jamais prononcé un mot qui pourrait apporter un fardeau sur une âme.

Il est contre notre nature parler bien des autres. Nous aimons de raconter des ragots. Bien sûr, nous le faisons pour la justice ! Mais il est plus difficile d’être reconnaissants. On coûte beaucoup à dire des mots de remerciement et appréciation plus souvent. Nous devons le travailler pour devenir du remerciement une habitude. Moi le premier.

Comment pouvons-nous y parvenir ? Nous sommes habitués à l’opposé. L’apôtre Paul nous aide. Il nous donne la clé pour l’attitude mentale positive. Où ? Dans Philippiens 4 : 8 « Au reste, frères, que tout ce qui est vrai, tout ce qui est honorable, tout ce qui est juste, tout ce qui est pur, tout ce qui est aimable, tout ce qui mérite l’approbation, ce qui est vertueux et digne de louange, soit l’objet de vos pensées. » Avec assez de temps, nous pourrions faire une dynamique très intéressant : Dire un l’autre quelque chose que nous aimons de lui où elle. Mais, un autre jour.

Je vous en prie. Pensez maintenant à quelqu’un qui vous n’aimez vraiment pas du tout. Vous l’avez déjà ? En ce moment, vous pensez en un seul aspect positif de cette personne. Je suis sûr qu’au moins il y a un. Vous l’avez trouvé déjà ? C’est la seule chose que nous avons à penser ! Généralement, nous pensons à plusieurs reprises dans la même mauvaise chose. Mais ce n’est pas ce que l’apôtre Paul dit. Les vertus sont les caractéristiques que nous devons méditer sur.

Quand quelqu’un vient à vous, et commence à critiquer les autres, l’église, l’ancien, le pasteur, le voisin, etc. Nous ne devons pas lui permettre de faire tort, pour son bénéfice et pour nous-mêmes.

Si nous sentons la nécessité de épancher avec autres, nous devons faire l’effort de parler bien de cette personne. Le proverbe français dit : « Mauvais conseil retombe sur qui le donne. » Si nous seulement gardons silence, ça n’est pas la solution. Parce que finalement nous allons exploser à cause de toute la colère contenue. Nous avons besoin de refroidir l’esprit et humeur. Mais comment ?

La reconnaissance.

Il faut reconnaître fréquemment, non seulement a Dieu. « Ne vous inquiétez de rien; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces. » Il faut remercier Dieu pour les autres, et pour chaque situation de la vie.

Être occupé.

Si nous avons beaucoup de temps pour se plaindre d’autres, cela signifie que nous ne sommes pas assez occupés. Si nous gardons occupé avec des bonnes activités, chez nous, au travail, dans l’église, nous allons chercher l’aide des autres, au lieu de les critiquer. Critiquer est une double malédiction. La plus mauvaise partie tombe sur celui qui parle. Pire que la partie que tombe sur qui écoute.

Proverbes 22 : 8 dit : « Celui qui sème l’iniquité moissonne l’iniquité, Et la verge de sa fureur disparaît. » Quelqu’un pourrait dire : « Oui, mais je suis à droite ! » Peut-être. Laisse-moi lire Galates 6 : 7 « Ne vous y trompez pas : on ne se moque pas de Dieu. Ce qu’un homme aura semé, il le moissonnera aussi. »

Si vous avez pratiqué la recherche continue de mauvais aspects et des erreurs, il sera beaucoup plus facile à trouver des erreurs plutôt que de bonnes choses. Il est question d’habitudes. Le proverbe français dit : « Près des ânes l’on attrape des coups de pieds. » Nous alimentons notre caractère avec les choses que nous voyons, pensons, parlons.

Si nous seulement pensons et parlons des défauts des autres, nous alimentons notre esprit, notre âme de choses mauvaises, alors nous devenons la même chose que nous critiquons. Si nous critiquons la mauvaise gestion de quelqu’un, nous allons devenir de mauvais gestionnaires. Vous comprenez maintenant d’ou est-ce que vient la poutre dans l’oeil ? Cette personne a passé tellement de temps à prendre des pailles qu’il a rassemblées toutes dans son œil.

Mais si nous suivons les conseils de Paul, nous allons nourrir notre esprit avec de bonnes caractéristiques de caractère. Si vous recherchez des fleurs dans les yeux des autres, vous finirez avec un grand jardin dans vos yeux, dans votre vie.

Télécharger ce document ici.

Anuncios

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s