LES COMMUNICATIONS DE DIEU

LES COMMUNICATIONS DE DIEU

Le besoin de communiquer à notre place :

En mai 2013, j’ai assisté à un événement. C’était la cinquième rencontre de l’Alliance des Écrivains et communicateurs évangéliques de l’Espagne. Un journaliste très expérimenté qui a reçu un prix a déclaré : « Je ne peux pas imaginer une Espagne sans de bons médias protestants et sans de bons communicateurs protestants » (Manuel López). Il était l’un des photographes du Sénat lors du coup d’Etat de 1983.

Sa citation m’a fait réfléchir et je l’ai transformé en : « Je ne peux pas imaginer l’Europe sans de bons médias adventistes et sans de bons communicateurs adventistes ».

Qui sont les médias ?

Les médias sont très importants. Internet, la radio, la télévision, la presse et tous les autres moyens sont nécessaires pour transmettre le message à chaque peuple, nation, langue, etcétéra. Mais tout cela est inutile, si ceux qui gèrent les médias ne sont pas eux-mêmes des médias.

Oui ! Un média nous-mêmes. Paul le dit dans 2 Corinthiens 3: 2-3:

« C’est vous qui êtes notre lettre, écrite dans nos cœurs, connue et lue de tous les hommes. Vous êtes manifestement une lettre de Christ, écrite, par notre ministère, non avec de l’encre, mais avec l’Esprit du Dieu vivant, non sur des tables de pierre, mais sur des tables de chair, sur les cœurs. »

Chacun d’entre vous, d’entre nous, est un moyen de communication. Les gens lisent dans nos vies, comment nous nous comportons, comment on parle, comment nous ressemblons, comment nous cuisinons, comment nous interagissons avec les autres, nos visages, nos expressions, nos regards…

Quelqu’un a dit une fois : « Une personne sur 100 lira la Bible en raison de l’évangélisation… les 99 autres personnes ne liront que la vie d’un chrétien ».  C’est une vérité inconfortable, mais c’est vrai. Il y a des millions de personnes qui ne liront « l’Évangile » que dans notre vie. Si nous ne sommes pas capables de « transpirer », de « respirer » l’évangile dans tous les aspects de notre vie, alors quel sera le message que nous allons communiquer à travers les médias ?

Paul dit que nous sommes des “lettres ouvertes”. Nous sommes lus par tout le monde. Qui est l’expéditeur ? Quand quelqu’un lit dans votre vie, de qui recevra le message ? Qui écrit dans ton cœur ? Paul dit : « Vous montrez que vous êtes une lettre du Christ ».

Nous avons plus de lecteurs que ce que nous croyons. Paul dit aussi dans 1 Corinthiens 4: 9 « Car Dieu, ce me semble, a fait de nous, apôtres, les derniers des hommes, des condamnés à mort en quelque sorte, puisque nous avons été en spectacle au monde, aux anges et aux hommes ». Nous sommes plus qu’une lettre, nous sommes un « spectacle », un roman, un drame qui est regardé partout dans l’univers.

Vous souvenez-vous du film “The Truman Show” de Jim Carrey ? Quand tu penses être seul, et personne ne te voit, quelqu’un le fait, toujours. Tu ne peux pas faire semblant 24 heures les 7 jours de la semaine.

Qui sont les communicateurs ?

Nous sommes ici pour travailler ensemble et définir un projet. Paul dit encore, dans Colossiens 3:23 « Tout ce que vous faites, faites-le de bon cœur, comme pour le Seigneur et non pour des hommes ». Nous pouvons appliquer cela aussi à une lettre. Une lettre donne un message de quelqu’un, mais une lettre ne brillera jamais d’elle-même. S’il y a une bonne lettre, le lecteur n’admira pas le papier, ni l’encre. En tout cas, admirera l’auteur. Donc, nous, en tant que lettres, nous serons seulement un moyen, et si nous faisons bien notre tâche, les gens seront conduits à Jésus.

Interactivité.

Maintenant, nous sommes habitués à “l’interactivité”. Les premières lettres étaient seulement écrites, mais maintenant nous sommes tous habitués à interagir avec le texte, dans les pages Web, les téléphones portables (smartphones), etc. Cette “liberté” dans l’interactivité est donnée par un programme informatique ou logiciel. Notre “logiciel” a été corrompu par un virus, et nous, en tant que « dispositifs » interactifs, pouvons affecter le message que nous essayons de prêcher ou de donner. Nous avons donc un rôle à jouer dans cette question de communication.

Nous avons l’occasion de nous lire aux autres. Nous avons la possibilité de parler haut et fort avec les moyens (médias) à notre disposition. La question est : Comment les utilisons-nous ?

Nous devons réussir dans la tâche de proclamer le message de Dieu. Et probablement certains d’entre vous sont venus ici avec une pensée : « Pourquoi cela ne fonctionne-t-il pas ? ». Certains d’entre vous ont probablement réalisé que « nous faisons la même chose depuis … il y a tellement d’années ». Et puis nous essayons de plus en plus dur de faire plus de programmes spéciaux…

Écoutez, j’ai un verset de Jésus pour vous maintenant : « En priant, ne multipliez pas de vaines paroles, comme les païens, qui s’imaginent qu’à force de paroles ils seront exaucés ». (Matthieu 6:7). Sommes-nous en train de « répéter » les mêmes programmes, les mêmes projets, les mêmes stratégies ? Dieu n’entend pas les gens qui répètent encore et encore la même, et il est le “meilleur” auditeur jamais. Alors … Pourquoi les gens vont faire différent ? Les gens ne nous écouteront pas non plus.

Nous devons “améliorer” notre témoignage. Les gens aiment les histoires, les gens aiment “les nouvelles fraîches”, ils n’aiment pas les journaux des années 1960. Comme un journaliste sort tous les jours à la recherche de nouvelles à raconter, NOUS AVONS BESOIN DE rechercher des NOUVELLES tous les jours dans la Parole de Dieu. Parlez-lui en prière, et avez de nouvelles expériences à raconter aux autres.

Nous pouvons “enseigner” sur la religion avec un manuel, donner des études bibliques, et dire aux autres ce qu’il faut faire ou ne pas faire, donner un « rapport ». Mais c’est ennuyeux. Qui se souvient des jours d’école dans une classe d’histoire ? Difficile de rester éveillé !

Ceux qui avaient appris le mélange pratique avec la théorie ont appris beaucoup plus, et ont beaucoup apprécié. Et sûrement vous avez retenu plus de connaissances que les autres. Nous devons améliorer, changer, essayer de nouvelles méthodes, de nouvelles stratégies. Nous avons besoin d’inspiration chaque jour, et faire l’expérience des nouvelles que nous voulons dire aux autres.

CONCLUSION :

Ensuite, et seulement alors, nous serons un bon journal, avec des nouvelles fraîches que tout le monde sera prêt à lire chaque matin.

Seulement alors nous aurons de nouvelles histoires à raconter dans notre station de radio, dans notre colonne au journal, ou dans une émission de télévision, ou juste pour en parler avec notre voisin ou collègue de travail.

Maintenant, « Je ne peux pas concevoir la culmination de la prédication de l’Evangile en Europe sans de bons médias adventistes et sans de bons communicateurs adventistes ». Nous sommes tous des communicateurs, et nous avons la responsabilité de faire de chaque membre de l’église un communicateur effectif, en commençant par nous-mêmes aujourd’hui.

Amen.

Télécharger cette prédication en PDF.

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión /  Cambiar )

Google photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google. Cerrar sesión /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión /  Cambiar )

Conectando a %s

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Aprende cómo se procesan los datos de tus comentarios .