Le miracle d’être femme

Je n’ai pas eu le privilège d’être une femme, mais j’ai le privilège d’être le fils d’une mère sourde ; je suis également le mari d’une épouse merveilleuse ; père d’une fille extraordinaire, et frère d’une sœur formidable qui aujourd’hui n’est plus ; toutes
des femmes exceptionnelles.

Jésus avait des liens avec sa mère que Joseph ne pouvait jamais comprendre. La Bible, loin d’affirmer et de maintenir la différence hiérarchique entre les sexes, lutte constamment pour faire tomber les barrières de l’inégalité. Nous confondons les différences biologiques et fonctionnelles avec des différences hiérarchiques qui ne devraient pas exister.

Si chaque époux aimait sa femme comme le Christ aimait l’église (Éphésiens 5:25), nous verrions des hommes prêts à sacrifier leur vie pour protéger celle de sa femme. Nous verrions des hommes honorant leurs épouses, (1 Pierre 3:7) mères et filles, comme le fait un sujet devant sa reine.

Nous pourrions faire une longue liste de femmes illustres dans la Bible jusqu’à parvenir à Asia Bibi, exemple de ce que signifie être une femme dans la plupart des pays aujourd’hui. Si à cette « malédiction » de naître femme, on ajoute avoir foi en Jésus, la mort prématurée est une promesse bien sombre qui obscurcit son visage chaque jour.

Asia Bibi a été condamnée à mort pour blasphème présumé en 2010. Ce mois de janvier, contrairement à des milliers de femmes qui ont perdu la vie au cours de ces années, Asia a réussi à sauver la sienne. Nous nous félicitons de la victoire symbolique d’Asia Bibi, et il est bon de le faire, mais j’ai encore des questions sans réponse.

Y a-t-il des femmes qui risquent la peine de mort dans mon entourage ? La dépression non traitée peut mener au suicide. Une femme victime de violence peut devenir la victime de quelqu’un qui devrait l’honorer et prendre soin d’elle. Faisons-nous vraiment des efforts pour empathiser et comprendre les femmes ?

Le Christ l’a fait, il a traité les femmes comme des égales, à commencer par sa mère, Marie Madeleine, la femme syro-phénicienne, celle du puit de Jacob, la veuve qui a donné des offrandes, la belle-mère de Pierre, et bien d’autres encore. Le Christ voulait rendre à la femme son statut légitime. Nous nous plaignons des pays non chrétiens, mais, quelle est notre attitude, Chrétiens, même au sein de l’Église, envers les femmes ?


Téléchargez le document sous format PDF ici.

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión /  Cambiar )

Google photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google. Cerrar sesión /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión /  Cambiar )

Conectando a %s

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Aprende cómo se procesan los datos de tus comentarios .