4.4 L’OBSERVATION DU SABBAT

Introduction

Lecture biblique : Jean 9.

Dieu dit : « Souviens-toi ! ».  Mais, évidemment, l’homme a oublié le rendez-vous divin que Dieu fixa avec lui il y a plusieurs siècles. La fréquentation de l’église diminue rapidement dans le monde entier. Seulement 5% de la population française et 2% en Angleterre vont toujours à l’église. Bien que certaines églises en Amérique aient connu une augmentation de la fréquentation, beaucoup de plus grandes dénominations ont des difficultés à attirer les membres à n’importe quel service, à l’exception des cérémonies spéciales pour les grands jours de fête. Récemment, une église a offert un prix à cette famille qui irait à l’église avec les moyens de transport les plus inhabituels !

La plupart des gens se soucient tellement de vivre heureux et de s’amuser, qu’ils ont oublié leur Créateur. L’agenda que beaucoup ont programmé est trop serré pour vraiment « vivre ». Est-il possible que Dieu ait su et compris que la pression et les problèmes auxquels l’homme serait confronté, lui feraient facilement oublier sa source d’amour, et pour cette raison il aurait commencé le quatrième commandement avec un « souviens-toi » ?

1. La valeur du sabbat

  1. Au profit de qui le sabbat a-t-il été fait ?

Puis il leur dit : Le sabbat a été fait pour l’homme, et non l’homme pour le sabbat. Marc 2:27.

Quand Dieu ordonne quelque chose, il le fait avec amour. Sa demande que nous gardions le saint Sabbat est une demande pour notre joie. Le monde autour de nous tourne à un rythme effréné et vertigineux. Le Sabbat est un tampon contre cela, un temps pour « se déconnecter » du monde; un temps de repos physique, mental et spirituel. Il l’appela sabbat, ce qui signifie « repos ».

  1. Quelles sont les deux choses que le Sabbat nous rappelle ?

Ainsi furent achevés les cieux et la terre, et toute leur armée. Dieu acheva au septième jour son œuvre, qu’il avait faite : et il se reposa au septième jour de toute son œuvre, qu’il avait faite. Dieu bénit le septième jour, et il le sanctifia, parce qu’en ce jour il se reposa de toute son œuvre qu’il avait créée en la faisant. Genèse 2:1–3.

Je leur donnai aussi mes sabbats comme un signe entre moi et eux, pour qu’ils connussent que je suis l’Éternel qui les sanctifie. Ézéchiel 20:12.

Ici, deux faits importants nous sont rappelés : (1) Dieu est notre Créateur, notre Père à tous ; et (2) l’objectif de Dieu est de nous sanctifier, ou ce qui est pareil, restaurer son image en nous. L’observation du sabbat est notre consentement et notre reconnaissance que Lui seul a le pouvoir de nous restaurer. Puisque c’est Christ qui nous sanctifie (1 Corinthiens 1:30), observer le sabbat montre notre foi en sa capacité de faire une telle chose pour nous.

  1. Quel événement futur nous rappelle le Sabbat ?

Car, comme les nouveaux cieux Et la nouvelle terre que je vais créer Subsisteront devant moi, dit l’Éternel, Ainsi subsisteront votre postérité et votre nom. A chaque nouvelle lune et à chaque sabbat, Toute chair viendra se prosterner devant moi, dit l’Éternel. Ésaïe 66:22–23.

En sanctifiant le Sabbat, nous manifestons notre foi dans la seconde venue du Christ et dans la nouvelle création de toutes choses. Chaque sabbat devient un avant-goût des Sabbats que nous passerons avec notre Sauveur pour l’éternité.

La véritable observation du Sabbat répond à trois des grandes questions que la race humaine s’est toujours posées. D’où nous venons, pourquoi nous sommes ici et où nous allons.

Nous venons de Dieu, qui nous a créés. Nous sommes ici pour pouvoir redevenir comme Lui, pour que son image soit restaurée en nous. Un jour, nous vivrons avec Lui et nous nous reposerons avec Lui « de Sabbat en Sabbat ».

2. Comment observer le sabbat

  1. Comment devrions-nous observer le sabbat ?

Souviens-toi du jour du repos, pour le sanctifier. Exode 20:8.

  1. Qu’est-ce qui ne devrait pas être fait le Sabbat ?

Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage. Mais le septième jour est le jour du repos de l’Éternel, ton Dieu : tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l’étranger qui est dans tes portes. Exode 20:9–10.

Souvent, les chrétiens bien intentionnés disent : « Nous devons sanctifier tous les jours, pas juste un ». Bien sûr, ce qu’ils veulent vraiment dire, c’est que nous devons vivre des vies saintes tous les jours de la semaine. Qui va contester cela? En tout cas, vivre des vies comme celles du Christ chaque jour, ce n’est pas la même chose que sanctifier un jour. Dieu ne laisse pas à l’homme la responsabilité de définir ce que c’est de sanctifier son jour. Il le fit soigneusement pour nous. Dieu attend de nous que nous gagnions notre subsistance, et pour cela il nous donna six jours de la semaine, mais le travail qui consiste à acquérir des moyens de subsistance, à gagner sa vie, ne doit pas être réalisé sur le temps de Dieu.

  1. Qu’en est-il d’embaucher d’autres personnes pour qu’elles travaillent pour nous le jour saint de Dieu ?

Mais le septième jour est le jour du repos de l’Éternel, ton Dieu : tu ne feras aucun ouvrage, ni toi, ni ton fils, ni ta fille, ni ton serviteur, ni ta servante, ni ton bétail, ni l’étranger qui est dans tes portes. Exode 20:10.

Même si nos employés ou nos invités ne croient pas en Dieu, ils ne devraient pas se voir refuser un jour de repos physique. Même les animaux de compagnie ne doivent pas être négligés !

  1. Quoi d’autre est interdit le sabbat, en plus du travail ?

Si tu retiens ton pied pendant le sabbat, Pour ne pas faire ta volonté en mon saint jour, Si tu fais du sabbat tes délices, Pour sanctifier l’Éternel en le glorifiant, Et si tu l’honores en ne suivant point tes voies, En ne te livrant pas à tes penchants et à de vains discours. Ésaïe 58:13.

« Mettre le pied dans quelque chose » dans la langue hébraïque signifie revendiquer la propriété de cette chose. Dieu dit: « Arrêter de prendre possession de ma journée comme si c’était la vôtre ». Dieu veut que le sabbat soit un délice, le meilleur jour de la semaine! Pourquoi ne pouvons-nous pas faire ce que nous plaît ce jour-là? Nos loisirs et divertissements favoris peuvent être très légitimes, mais ils sont généralement très absorbants. Beaucoup exigent un grand exercice physique. Le sabbat est un jour mis à part par Dieu. Un tel jour, l’homme devrait se concentrer pour faire qui plaît à Dieu et qui l’honore, pas à lui-même.

Exemple : J’ai remarqué dans le calendrier que la fête des mères approche. Je veux faire quelque chose de spécial pour ma mère, cette année plus que les autres années, alors je vais  planifier soigneusement cette journée. J’aime beaucoup les pizzas. Voici l’occasion d’aller à la pizzeria et de faire plaisir à mon appétit. En fait, ma mère n’est pas attirée par les pizzas, et sortir va épuiser ses peu de forces, mais je veux faire quelque chose de spécial pour elle !

Quel est le problème dans cette façon de penser ? Pourquoi, si je veux vraiment faire quelque chose de spécial pour ma mère, devrais-je planifier quelque chose qu’elle aime beaucoup, et pas ce que je voudrais faire pour moi? Elle apprécierait une visite tranquille. Poursuivre avec une bonne partie de dominos, et elle aime les bonbons à la menthe. Alors j’irai avec une boîte de bonbons à la menthe et je lui consacrerai quelques heures de mon temps. La partie de domino et le temps que nous passons ensemble seront revécus encore et encore au cours des semaines suivantes chaque fois qu’elle se souviendra de la fête des mères.

Chacun apprécie l’amour d’une mère le jour de la fête des mères, selon ce que ce jour signifie pour lui.

C’est la même chose avec le Sabbat, il peut n’avoir aucune valeur, à part une relation sainte et heureuse avec Celui qu’on honore. Comme cela serait approprié si notre première pensée, au moment de nous lever, était: « C’est ton jour, Seigneur. Je vais me réjouir et être heureux en ce jour, je veux utiliser ce jour pour être avec toi. Que puis-je faire qui t’honore? Qu’est-ce qui te plaît le plus? ». Bientôt le Sabbat sera un délice pour nous. Nous planifierons à temps de laisser le travail  profane et d’anticiper avec plaisir les heures tranquilles du Sabbat, et de profiter avec d’autres croyants en adorant Dieu à l’église. Tout au long de la semaine, le Sabbat attirera nos cœurs, nous élevant plus près de Dieu. En anticipant ses heures sacrées, nous devrions faire des plans pour que tout soit prêt. La radio devrait être éteinte ainsi que le téléviseur. Les journaux, les livres profanes et les magazines, mis de côté. Le Sabbat est arrivé, un moment spécial pour l’homme et son Dieu, un moment où nos besoins spirituels peuvent être satisfaits en communion avec notre Créateur.

  1. Quand le sabbat commence-t-il ?

Ils se rendirent à Capernaüm. Et, le jour du sabbat, Jésus entra d’abord dans la synagogue, et il enseigna […] Le soir, après le coucher du soleil, on lui amena tous les malades et les démoniaques. Marc 1:21, 32.

Ce sera pour vous un sabbat, un jour de repos, et vous humilierez vos âmes ; dès le soir du neuvième jour jusqu’au soir suivant, vous célébrerez votre sabbat. Lévitique 23:32.

Seuls ceux qui ont expérimenté la paix et la joie tranquille d’accueillir le Sabbat pendant que le soleil descend à l’Ouest, peuvent pleinement apprécier cette pensée de Dieu. L’homme sépara les jours à minuit. Combien c’est plus agréable lorsque tout le travail est déjà fait, le corps lavé et les maisons propres, de rassembler toute la famille pour chanter des louanges, lire les Écritures et prier pendant que le sabbat commence.

De la même manière, lorsque le soleil se couche le soir du Sabbat et clôture ainsi le jour, nous pouvons élever nos cœurs et nos voix vers Lui en actions de grâces et demander sa Bénédiction et sa présence alors que nous commençons une autre semaine. Quelle belle façon de commencer et de finir chaque semaine avec Dieu le Sabbat !

3. Comment Jésus observa-t-il le Sabbat ?

Pour voir un exemple parfait de la façon de sanctifier le Sabbat, nous pouvons aller dans la Parole et voir comment Jésus l’observa quand il marchait sur cette terre. Jésus savait pourquoi le Sabbat était fait et dans quel but. Il connaissait le besoin humain de repos, de rafraîchissement et de plaisir. Mais au moment où il vint dans ce monde, la vraie nature du Sabbat avait été pervertie par l’homme. Couvert de la poubelle de l’invention humaine, le Sabbat n’était plus une bénédiction, mais un fardeau; pas un délice, mais une monotonie. Jésus vint pour nettoyer et restaurer le Sabbat à sa bonne place. Une grande partie de son ministère fut consacrée à la bonne observation du Sabbat.

  1. Où Jésus allait-il habituellement le jour du Sabbat ?

Il se rendit à Nazareth, où il avait été élevé, et, selon sa coutume, il entra dans la synagogue le jour du sabbat. Il se leva pour faire la lecture. Luc 4:16.

Ce que nous appelons église est ce que les Juifs appellent synagogue. Notre Sauveur assistait et participait aux offices religieux du Sabbat, pas seulement pour avoir un public, parce que de grandes foules le suivaient partout où il allait. Évidemment, c’était sa façon de montrer son attention pour le jour saint de Dieu et nous laisser un exemple de la manière correcte d’observer le Sabbat.

  1. Quand ses ennemis l’accusèrent d’avoir péché le Sabbat pour avoir guéri ce jour-là, quel grand principe d’observation correcte Jésus donna-t-il ?

Combien un homme ne vaut-il pas plus qu’une brebis ! Il est donc permis de faire du bien les jours de sabbat. Matthieu 12:12.

Les œuvres de charité, qui soulagent la douleur et la souffrance, honorent un Dieu dont le cœur souffre quand il voit toute sorte d’injustice, de douleur ou de souffrance.

  1. Quelle autre chose Jésus fit-il le jour du sabbat ?

Il descendit à Capernaüm, ville de la Galilée ; et il enseignait, le jour du sabbat. Luc 4:31.

Partager la Parole de Vie avec d’autres qui ont faim et soif de connaître Dieu est une activité appropriée pour le Sabbat.

  1. Pourquoi les pharisiens accusèrent-ils les disciples de Jésus de violer le sabbat ?

En ce temps-là, Jésus traversa des champs de blé un jour de sabbat. Ses disciples, qui avaient faim, se mirent à arracher des épis et à manger. Les pharisiens, voyant cela, lui dirent : Voici, tes disciples font ce qu’il n’est pas permis de faire pendant le sabbat. Matthieu 12:1–2.

Les chefs religieux de l’époque avaient ajouté au commandement du Sabbat des restrictions sans fin, qui, en plus, étaient ridicules et impossibles à remplir. Pousser vers plus de restrictions était la dernière chose nécessaire au temps de Christ. Mieux que cela, Jésus libéra le Sabbat de toutes ces règles des hommes, et le restaura dans sa beauté originale. Aujourd’hui, le pendule est allé à l’autre extrême et la plupart des gens prêtent peu d’attention à ce qu’ils font ou ne font pas le Sabbat.

  1. Pourquoi Jésus visita-t-il un pharisien le jour du sabbat ?

Jésus étant entré, un jour de sabbat, dans la maison de l’un des chefs des pharisiens, pour prendre un repas, les pharisiens l’observaient. Luc 14:1.

Les relations chrétiennes sont appropriées le Sabbat. Réalisez que le Christ nous donna un exemple de « ne pas nous livrer à de vains discours ». Le sujet des conversations ne portaient pas sur les dernières modes, la politique ou les jeux romains. Elles étaient centrées sur des questions spirituelles.

4. Loyauté.

George E. Vandemann, dans « Un jour mémorable » raconte l’histoire suivante :

« Assis dans un wagon-restaurant, dans un train pendant la Seconde Guerre mondiale, j’ai remarqué au dos du menu une gravure avec les rayures et les étoiles (du drapeau américain) en couleur. En tant que fidèle américain, j’honore les rayures et les étoiles. Ainsi, vous pouvez imaginer ma surprise et ma perplexité quand sous le drapeau j’ai lu: “Un morceau de tissu. C’est tout ce que c’est; un morceau de tissu. On peut y compter tous les fils, vous ne trouverez aucune différence avec un autre morceau de tissu. »

« Mon patriotisme se serait révolté si je n’avais pas continué à lire : “Mais une petite brise vient, et la déploie et ils reprennent vie en arborant dans le vent le rouge, le blanc et le bleu, et on se rend compte qu’aucun autre morceau de tissu ne peut être comme celui-ci. Oui, ce drapeau est juste un morceau de tissu. On peut y compter tous les fils  et ne pas voir la différence avec un autre morceau de tissu rouge. Mais si je prends trois morceaux de tissu, un rouge, un autre blanc et un autre bleu, et je les couds en formant le drapeau de la France, les français mourraient pour lui. Si je lui donne la forme du drapeau britannique, les anglais mourraient pour lui. Ou si je couds ces morceaux en forme d’étoiles et de rayures, les américains mourraient pour lui, ils ne vivraient pas sans lui. »

« De la même manière, Dieu prit un jour ordinaire. On peut en compter les heures. Á ce sujet, il n’y a pas de différence avec les autres jours. Alors il fit le Sabbat de ce jour. Il lui donna vie. Il l’éleva comme un signe pour tout ce qui est précieux et vital, c’est un emblème de tout ce que Dieu veut qui fasse partie de la vie des chrétiens, et de ce qu’ils doivent refuser de vivre » (p. 43, 44).

  1. Comment Dieu appela-t-il le Sabbat ?

Je leur donnai aussi mes sabbats comme un signe entre moi et eux, pour qu’ils connussent que je suis l’Éternel qui les sanctifie […] Sanctifiez mes sabbats, et qu’ils soient entre moi et vous un signe auquel on connaisse que je suis l’Éternel, votre Dieu. Ézéchiel 20:12, 20.

Aujourd’hui, nous pourrions utiliser l’expression « marque déposée » ou « copyright ». Quand vous voyez l’insigne d’un club sur le revers d’une veste, vous savez que la personne qui le porte appartient à ce club. Quand nous gardons le septième jour du Sabbat, c’est une marque d’appartenance à la famille de Dieu. Cela montre qu’Il est notre Père et que nous sommes ses enfants. C’est un lien spécial entre les deux. Cela lui dit qu’Il règne dans ma vie et que je regarde le Calvaire en reconnaissant ma situation pécheresse. Cela  montre que je réalise combien Jésus a payé ma rédemption sur la croix. C’est une marque déposée pour quiconque me voit adorer en son jour et que je préférerais mourir que lui être déloyal.

  1. Quelle est l’importance de la loyauté ?

Ne savez-vous pas qu’en vous livrant à quelqu’un comme esclaves pour lui obéir, vous êtes esclaves de celui à qui vous obéissez, soit du péché qui conduit à la mort, soit de l’obéissance qui conduit à la justice ? Romains 6:16.

Tandis que l’histoire vole vers la crise finale, la question de la loyauté sera de plus en plus importante. Le monde entier sera d’un côté ou de l’autre, dans celui du Créateur ou dans celui de « l’homme de péché » qui s’est élevé au-dessus de Dieu (2 Thessaloniciens 2:3–4).

  1. Que dit Jésus de ceux qui gardent la tradition ?

C’est en vain qu’ils m’honorent, En donnant des préceptes qui sont des commandements d’hommes. Vous abandonnez le commandement de Dieu, et vous observez la tradition des hommes. Il leur dit encore : Vous anéantissez fort bien le commandement de Dieu, pour garder votre tradition. Marc 7:7–9.

Aurait-il pu le dire plus clairement ? Ne vaudrait-il pas mieux ne pas adorer du tout plutôt que de le faire à notre manière au lieu de le faire comme Dieu l’ordonna? En gardant à l’esprit que nous garderons les Sabbats avec lui dans le ciel, et à sa manière, n’est-ce pas une bonne idée de commencer à le garder ici? « En effet, l’amour envers Dieu consiste à respecter ses commandements. Or, ses commandements ne représentent pas un fardeau. » 1 Jean 5:3.

Si vous n’avez jamais eu la joie d’observer le Sabbat, pourquoi ne pas accepter le repos que Dieu donne en Christ ? Pourquoi ne pas trouver la joie et le plaisir qu’Il mit dans ce monument de travail qui se termina dans la création et sur la croix? L’aimez assez pour faire cela?


Téléchargez cet étude biblique sous format PDF depuis Academia.edu

Retour à l’Index.

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión /  Cambiar )

Google photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google. Cerrar sesión /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión /  Cambiar )

Conectando a %s

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Aprende cómo se procesan los datos de tus comentarios .