4.6 LE JOUR DU SOLEIL

INTRODUCTION

Selon le quatrième commandement, le septième jour doit être observé comme le Sabbat. Au lieu de cela, presque tout le monde observe le premier jour de la semaine. Comment ce changement est-il arrivé ? A-t-il été autorisé par Dieu ?

1. Le jour du Soleil

  1. Dans les Évangiles, comment est appelé le sixième jour de la semaine ?

C’était le jour de la préparation, et le sabbat allait commencer. Luc 23:54.

  1. Et le septième ?

Et, s’en étant retournées, elles préparèrent des aromates et des parfums. Puis elles se reposèrent le jour du sabbat, selon la loi. Luc 23:56.

  1. Et le lendemain ?

Le premier jour de la semaine, elles se rendirent au sépulcre de grand matin, portant les aromates qu’elles avaient préparés. Luc 24:1.

  1. En l’honneur du soleil, comment est appelé le premier jour de la semaine dans certaines langues ?

Réponse : Jour du soleil, Anglais: Sunday, Allemand: Sonntag.

  1. Quels avertissements sont donnés dans Deutéronome contre le culte du soleil ?

Il se trouvera peut-être au milieu de toi dans l’une des villes que l’Éternel, ton Dieu, te donne, un homme ou une femme faisant ce qui est mal aux yeux de l’Éternel, ton Dieu, et transgressant son alliance ; allant après d’autres dieux pour les servir et se prosterner devant eux, après le soleil, la lune, ou toute l’armée des cieux. Ce n’est point-là ce que j’ai commandé. Dès que tu en auras connaissance, dès que tu l’auras appris, tu feras avec soin des recherches. La chose est-elle vraie, le fait est-il établi, cette abomination a-t-elle été commise en Israël, alors tu feras venir à tes portes l’homme ou la femme qui sera coupable de cette mauvaise action, et tu lapideras ou puniras de mort cet homme ou cette femme. Deutéronome 17:2–5.

Veille sur ton âme, de peur que, levant tes yeux vers le ciel, et voyant le soleil, la lune et les étoiles, toute l’armée des cieux, tu ne sois entraîné à te prosterner en leur présence et à leur rendre un culte : ce sont des choses que l’Éternel, ton Dieu, a données en partage à tous les peuples, sous le ciel tout entier. Deutéronome 4:19.

  1. Dans sa réforme, que fit Josias aux images du Soleil introduites à Jérusalem et à Juda ?

On renversa devant lui les autels des Baals, et il abattit les statues consacrées au soleil qui étaient dessus ; il brisa les idoles, les images taillées et les images en fonte, et les réduisit en poussière, et il répandit la poussière sur les sépulcres de ceux qui leur avaient sacrifié. 2 Chroniques 34:4.

Il chassa les prêtres des idoles, établis par les rois de Juda pour brûler des parfums sur les hauts lieux dans les villes de Juda et aux environs de Jérusalem, et ceux qui offraient des parfums à Baal, au soleil, à la lune, au zodiaque et à toute l’armée des cieux. Il sortit de la maison de l’Éternel l’idole d’Astarté, qu’il transporta hors de Jérusalem vers le torrent de Cédron ; il la brûla au torrent de Cédron et la réduisit en poussière, et il en jeta la poussière sur les sépulcres des enfants du peuple. Il abattit les maisons des prostitués qui étaient dans la maison de l’Éternel, et où les femmes tissaient des tentes pour Astarté. Il fit venir tous les prêtres des villes de Juda ; il souilla les hauts lieux où les prêtres brûlaient des parfums, depuis Guéba jusqu’à Beer Schéba ; et il renversa les hauts lieux des portes, celui qui était à l’entrée de la porte de Josué, chef de la ville, et celui qui était à gauche de la porte de la ville. Toutefois les prêtres des hauts lieux ne montaient pas à l’autel de l’Éternel à Jérusalem, mais ils mangeaient des pains sans levain au milieu de leurs frères. Le roi souilla Topheth dans la vallée des fils de Hinnom, afin que personne ne fît plus passer son fils ou sa fille par le feu en l’honneur de Moloc. Il fit disparaître de l’entrée de la maison de l’Éternel les chevaux que les rois de Juda avaient consacrés au soleil, près de la chambre de l’eunuque Nethan Mélec, qui demeurait dans le faubourg ; et il brûla au feu les chars du soleil. 2 Rois 23:5–11.

  1. Qui Ézéchiel vit-il adorer le soleil dans le temple de Jérusalem même ?

Et il me conduisit dans le parvis intérieur de la maison de l’Éternel. Et voici, à l’entrée du temple de l’Éternel, entre le portique et l’autel, il y avait environ vingt-cinq hommes, tournant le dos au temple de l’Éternel et le visage vers l’orient ; et ils se prosternaient à l’orient devant le soleil. Ézéchiel 8:16.

  1. Comment les Romains appelaient-ils le premier jour de la semaine ?

Réponse : « Deis solis » (jour du soleil).

  1. Au IIIe Siècle apr. J.-C. que fit l’empereur Aurélien, fils d’une prêtresse du culte du soleil et grand fanatique de celui-ci ?

Réponse : Il décréta le soleil comme Seigneur de l’Empire Romain et en son honneur il institua une nouvelle corporation sacerdotale.

  1. Le 7 mars 321 après apr. J.-C. quelle loi l’empereur Constantin publia-t-il ?

Réponse : « Au jour vénérable du soleil, que les magistrats et les habitants se reposent et que tous les ateliers soient fermés. Dans les campagnes, néanmoins, les paysans pourront continuer librement et légalement leur travail d’agriculture parce qu’il arrive souvent qu’un autre jour ne soit pas favorable pour semer ou planter des vignes. ».

(Code Justinien du Livre 3. Titre XII, loi III du « Sol invectus »)

2. L’Église remplace l’observation du sabbat par l’observation du dimanche

  1. Quelle est la première référence biblique à la lutte des Romains contre les Juifs ?

Il y trouva un Juif nommé Aquilas, originaire du Pont, récemment arrivé d’Italie avec sa femme Priscille, parce que Claude avait ordonné à tous les Juifs de sortir de Rome. Il se lia avec eux. Actes 18:2.

Á ce moment-là, nous voyons qu’Aquila et Priscille furent expulsés de Rome (Italie). Les premiers chrétiens gardaient aussi le sabbat, comme nous l’avons vu dans les études précédentes, comme Lydie et d’autres. Beaucoup étaient des païens qui acceptaient Christ et observaient le sabbat, mais maintenant, avec le décret d’expulsion des Juifs, ils confondaient les chrétiens convertis avec les juifs et des judaïsants, comme ce fut le cas pour Aquila et Priscille.

  1. Qui prit Jérusalem en l’an 70 ?

(Luc 21:20 « Lorsque vous verrez Jérusalem encerclée par des armées, sachez que sa destruction est proche»)

Réponse : Titus, le fils de Vespasien. L’Empire Romain était plus que fatigué des Juifs, au point qu’en l’an 70 ils vinrent complètement détruire Jérusalem.

  1. Quand l’impopularité des Juifs dans l’Empire Romain atteignit-elle son paroxysme ?

Réponse : Après la répression de la révolte des Juifs sous Bar Kokhba, en 135 quand Hadrien régnait comme empereur.

  1. Afin de ne pas être confondus avec les Juifs, que commencèrent à faire beaucoup de chrétiens ?

Réponse : Observer le jour du soleil. (Ainsi, selon Saint Justin (IIe siècle), dans Apologie I, 67. B.A.C., volume 116 (Madrid 1954), p.258).

  1. Quelles raisons furent données pour justifier cette procédure ?

Réponse : « C’est le jour du soleil que nous faisons notre réunion, d’abord parce que c’est le premier jour, celui où Dieu, à partir des ténèbres et de la matière, créa le monde ; et c’est parce que ce jour-là est encore celui où Jésus-Christ, notre Sauveur, ressuscita d’entre les morts » (St. Justin, Ibid., p 259.)

C’est une justification qui ne répond pas à un commandement du Seigneur ou des apôtres, mais à la peur de la persécution des Juifs.

  1. Comment au IVe Siècle l’historien Eusèbe se prononce-t-il à propos de ce changement ?

Réponse : « Toutes les choses qui devaient faites le jour du sabbat, nous les avons transférées au dimanche, plus approprié parce qu’il est prééminent et premier en dignité et plus honorable que le sabbat juif. » (Eusèbe, Commentaire sur le Psaume 91, publié dans Migne, Patrologia Graeca, volume 23, Col. 1171).

Le changement de l’observation du samedi au dimanche fut lent, progressif. Premièrement, il commença avec la justification de l’observation du dimanche, comme nous l’avons vu plus tôt. Au IVe siècle le statut du dimanche se lève encore plus et commence à saper le samedi ; jusqu’à ce moment-là les deux jours sont observés simultanément.

  1. En 364 apr. J.-C. quel Canon fut publié dans le conseil de Laodicée ?

Réponse : Le Canon 29 : « Il n’est pas propre pour les chrétiens de judaïser en chômant le Sabbat, mais ils doivent travailler en ce jour ; ils doivent se reposer le dimanche comme les chrétiens, préférant ce jour s’ils veulent. Sous peine d’anathème. » (Publié dans C. J. Hefele, Histoire des conciles d’après les documents Originaux, trad. De l’Allemand par Goschier Delarc, t 2, Paris, 1869, pp 154 ​​-155).

C’est à ce moment-là, plus de 300 ans après le Christ, que le premier ordre de commencer à travailler le jour du sabbat est donné, accusant de judaïser celui qui se repose ce jour-là. Cela commença comme un moyen de vouloir se différencier des Juifs (chrétiens ou pas), et finit par être un Canon sans fondement biblique, poussé par la pratique erronée et la haine traditionnelle des Romains (aujourd’hui chrétiens par décret de Constantin) envers tout ce qui est juif.

  1. Comment l’Église catholique reconnaît-elle la responsabilité d’avoir changé l’observation du sabbat au premier jour de la semaine ?

Réponse : « Il a plu à l’église de Dieu de changer le culte et la célébration du Jour du Sabbat au Jour du dimanche ». (Catechismus Concilii Tridentini, Pars III, chap. IV, 25. Ed. De Paris, p. 467).

Ce fut par décision conciliaire et non par mandat biblique que le jour du culte fut changé. Le Catéchisme de l’Église Catholique cite: «Le commandement de l’Église détermine et précise la loi du Seigneur : « Le dimanche et les autres jours de fête de précepte, les fidèles sont tenus par l’obligation de participer à la Messe » (⇒ CIC can. 1247) ».

Ils indiquent ouvertement que l’Église « détermine et précise la loi du Seigneur ». (Source: Catéchisme de l’Église Catholique: Troisième partie: La vie dans le Christ. Deuxième section: Les Dix Commandements, Chapitre premier: « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit ». Article 3 « Le troisième commandement », titre II, le jour du Seigneur Disponible sur Vatican.va).

De plus ailleurs il est dit : « Pendant le dimanche et les autres jours de fête de précepte, les fidèles s’abstiendront de se livrer à des travaux ou à des activités qui empêchent le culte dû à Dieu, la joie propre au Jour du Seigneur, la pratique des œuvres de miséricorde et la détente convenable de l’esprit et du corps. » (Source : Catéchisme de l’Église Catholique : Troisième partie : La vie dans le Christ. Deuxième section : Les Dix Commandements, Chapitre premier : « Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de tout ton esprit ». Article 3 « Le troisième commandement », titre II, le jour du Seigneur Disponible sur Vatican.va).

3. La Bible condamne un tel changement

  1. Quelle puissance s’élèverait sur la terre ?

Que personne ne vous séduise d’aucune manière ; car il faut que l’apostasie soit arrivée auparavant, et qu’on ait vu paraître l’homme du péché, le fils de la perdition, l’adversaire qui s’élève au-dessus de tout ce qu’on appelle Dieu ou de ce qu’on adore, jusqu’à s’asseoir dans le temple de Dieu, se proclamant lui-même Dieu. 2 Thessaloniciens 2:3–4.

Seul quelqu’un d’égal ou supérieur à Dieu pourrait changer quelque chose que Dieu Lui-même a établi. En ce qui concerne celui qui fit ce changement, il se place à la hauteur de Dieu, et curieusement, au nom de Dieu.

  1. Qu’essaierait de changer cette puissance ?

Il prononcera des paroles contre le Très Haut, il opprimera les saints du Très Haut, et il espérera changer les temps et la loi ; et les saints seront livrés entre ses mains pendant un temps, des temps, et la moitié d’un temps. Daniel 7:25.

La prophétie de Daniel 7 fait référence à cette même puissance mentionnée dans 2 Thessaloniciens, et il est annoncé à l’avance qu’elle essaierait de changer les temps et la Loi. Curieusement, le seul commandement qui concerne le temps (d’adoration) est le quatrième commandement du Décalogue, le seul qui ait été changé et qui soit accepté ainsi la plupart du temps.

  1. Dieu acceptera-t-il cette substitution faite par les hommes ?

Il leur répondit : Et vous, pourquoi transgressez-vous le commandement de Dieu au profit de votre tradition ? […] Mais vous, vous dites : Celui qui dira à son père ou à sa mère : Ce dont j’aurais pu t’assister est une offrande à Dieu, n’est pas tenu d’honorer son père ou sa mère. Vous annulez ainsi la parole de Dieu au profit de votre tradition […] C’est en vain qu’ils m’honorent, en enseignant des préceptes qui sont des commandements d’hommes. Matthieu 15:3, 5-6, 9.

  1. Que devons-nous faire ?

Pierre et les apôtres répondirent : Il faut obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes. Actes 5:29.


Téléchargez cet étude biblique sous format PDF depuis Academia.edu

Retour à l’Index.

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión /  Cambiar )

Google photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google. Cerrar sesión /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión /  Cambiar )

Conectando a %s

Este sitio usa Akismet para reducir el spam. Aprende cómo se procesan los datos de tus comentarios .